Œnotourisme dans le nord du Médoc :

château de la Croix + balade à pied autour d’Ordonnac

 

Es-tu déjà allé au nord du Médoc, après Saint-Estèphe ? As-tu déjà parcouru ses vignobles et ses petits ports ?

Certes, depuis Bordeaux, il faut environ 1h30 de route pour arriver à destination mais le coin vaut le coup d’être exploré car il est très authentique. Il existe une multitude de trésors naturels et historiques à découvrir.

C’est pourquoi, je te propose une journée, entre vignes, nature et estuaire, qui j’espère te donnera envie d’explorer la région. Au programme : visite du château de la Croix et randonnée autour d’Ordonnac. Une journée active en perspective !

 

Œnotourisme au château de la Croix

J’ai rencontré Stéphanie Francisco pendant « Bordeaux fête le vin ». Elle était présente au stand de dégustation du Médoc et nous avons passé un moment à discuter. Cela m’a donné envie de lui rendre visite chez elle, à sa propriété.

Stéphanie est pour ainsi dire née dans les vignes. Elle représente la 5e génération à la tête du Château de la Croix ! Sa famille a acquis la propriété en 1870. À l’époque, le domaine cultivait des céréales, avait des parcelles de bois et 3 hectares de vignes.

Son arrière-arrière-grand-mère vendait le vin en vrac à des négociants. Puis, la viticulture s’est développée. La famille a alors décidé de construire des installations techniques pour élaborer le vin sur place.

Le château de la Croix tire son nom de la croix de la Mission, perchée en haut de côteau. A son pied, un banc offre un beau panorama ; par temps dégagé, on peut voir l’estuaire. C’est par là que passe la randonnée dont je te parle un peu plus bas.

 

Une famille, un terroir, une passion

C’est dans le vignoble que les Francisco passent la grande majorité de leur temps.

Ils bichonnent la vigne et son raisin afin de réunir toutes les conditions pour obtenir un raisin propice à donner un bon vin. C’est-à-dire un raisin qui a développé et concentré un maximum d’arômes et de tannins.

Pour cela, ils pratiquent une plantation de la vigne à haute densité. Plus il y a de pieds sur une parcelle, plus il y aura de compétition entre eux pour les nutriments du sol et l’eau.

Le pied produira moins de grappes mais elles seront plus riches en arômes et en sucre.

D’ailleurs la famille produit un seul vin, le château de la Croix classé Cru Bourgeois. Chaque année, selon les arômes que développera le raisin, la famille adaptera la vinification pour le sublimer.

Les années ne sont jamais les mêmes ; comme tu le sais, il n’y a pas de recette pré-établie.

C’est un vin reflétant les typicités de son terroir que Stéphanie aime servir aux amateurs. En effet, grâce à son histoire géologique, le Médoc est réputé pour avoir un terroir unique.

Comment ? Le Médoc était, il y a environ 50 millions d’années, une immense mer. Lentement, de riches sédiments se sont déposés sur le sol.

Aujourd’hui les sols sont composés de graves, de sable, d’argiles, de galets et cailloux… Ce terroir et le climat médocain confèrent, chaque année au Château de la Croix, des vins uniques.

 

Viticulture et vinification

Lors de ma visite, j’ai pu, pour mon plus grand bonheur, aller voir les vignes.

J’ai rencontré Maria qui les effeuillait. Afin que la lumière du soleil matinal atteigne les raisins, les feuilles qui les recouvrent sont enlevées.

Cela aide le raisin à développer la concentration d’arômes et de tannins nécessaire pour obtenir la maturité essentielle à un bon vin. Cela réduit aussi les risques de maladies car il y a moins de feuilles pour retenir l’humidité.

Maria m’a aussi expliqué qu’elle enlevait le grapillon du pied, plus communément nommé, le « verjus » (jus acide de raisin qui n’a pas mûri).

C’est une 2ème pousse de grappes qui peut apparaître plusieurs semaines après la première. N’ayant pas le temps de mûrir, ils seront encore verts lors des vendanges, c’est pourquoi il est coupé du rameau.

Grâce aux feuilles et aux grappes, j’ai aussi appris à distinguer le cabernet sauvignon du merlot. Est-ce que tu sais comment ?

Les feuilles du cabernet sauvignon sont plus petites et plus dentelées. Les lobes du sinus pétiolaire peuvent se chevaucher. Les feuilles du merlot sont plus longues que larges. Le sinus pétiolaire est plus ouvert.

Les grappes du cabernet sont compactes et petites. Les grains sont serrés les uns aux autres. Les grappes du merlot ont une forme conique ; les baies sont espacées.

 

Lors de la vinification, Stéphanie continue à valoriser le fruit. Pour cela, elle utilise des techniques comme une macération pré-fermentaire à froid qui extrait au maximum les arômes du raisin.

Après les fermentations, les lots sont assemblés une première fois.

Puis le vin passera dans des barriques de chêne français. La famille utilise 5 tonneliers différents. Chacun apporte ses caractéristiques uniques.

À propos, sais-tu comment se fabrique une barrique ? J’ai expliqué tout le processus lors de ma visite de la tonnellerie Nadalié.

Afin de les aider aux choix des barriques, les tonneliers viennent déguster leurs lots en décembre. La famille choisit ensuite le type de barrique le plus approprié pour leur vin et celles-ci sont livrées en février.

Après de longs mois d’élevage (entre 14 et 16), les lots sont à nouveaux assemblés. Cette fois-ci, il y a des arômes toastés et torréfiés provenant de la barrique qui sont intégrés au vin sans jamais le dominer.

 

Le classement des Crus Bourgeois

Ce sont les habitants du bourg de Bordeaux, les « bourgeois », qui possédaient les meilleures terres, qui sont à l’origine de ce terme datant du Moyen-Âge.

Puis, en 1932, les courtiers ont constitué une liste, un classement regroupant 8 appellations du Médoc produisant du vin rouge : Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe.

Jusqu’à peu, il était renouvelable tous les ans, mais à partir de 2020 il sera établi pour 5 ans. Afin de prétendre au classement, il faut adhérer à un cahier des charges très complet notamment dans les pratiques environnementales, la qualité du vin et sa traçabilité.

Comment se positionnent les Crus Bourgeois par rapport aux Grands Crus Classés de 1855 et aux Crus Artisans ?

Hiérarchiquement, le haut de la liste comprend les Grands Crus Classés, puis, les Crus Bourgeois et enfin les Crus Artisans. Bien sûr, il ne faut pas se baser uniquement sur ce classement pour décider de la qualité d’un vin.

 

Le grand pique-nique de la Pentecôte au château de la Croix

Je t’avais parlé de ce pique-nique annuel que proposent les Vignerons Indépendants lors du weekend de la Pentecôte. Cette année, je m’étais rendue au château Brethous.

Château de la Croix fait aussi partie des Vignerons Indépendants et propose donc chaque année un grand pique-nique sur la propriété accompagné d’animations comme balade dans les vignes, promenade en calèche avec des ânes pour petits et grands…

Il te suffit d’apporter ton pique-nique et Stéphanie te fera découvrir la propriété et ses vins.

Entre les balades, le pique-nique et les moments conviviaux en famille et entre amis, tu peux passer une super journée. Pour ma part, j’aime ces évènements simples et festifs.

Le château de la Croix t’accueillera samedi 8 et dimanche 9 juin 2019. A ton agenda !

Si tu viens jusqu’ici, je te propose ci-dessous d’autres coins à parcourir autour d’Ordonnac pour que tu aies un véritable programme d’explorations.

 

Que voir autour d’Ordonnac ?

La route est un peu longue depuis Bordeaux mais tu peux en profiter pour faire une sortie à la journée en découvrant le coin. Voici 3 possibilités, parmi tant d’autres bien sûr !

Balade en voiture par les routes qui longent l’estuaire et mènent aux petits ports typiques du Médoc.

Je sais, c’est une balade en voiture alors que je prône le slow tourisme. Mais, tu ne peux pas découvrir tous ces petits ports authentiques sans ta voiture…

Bien sûr, lorsque tu arrives à l’un d’eux, tu peux tout à fait t’arrêter pour explorer les lieux.

 

Depuis Bordeaux, prends ces petites routes du Médoc :

 

  • La D209, D209E1 et D211 jusqu’à Macau,
  • La D2 jusqu’à Saint-Julien Beychevelle,
  • La D2E6 jusqu’à Pauillac,
  • La D2E2 jusqu’à Saint-Estèphe et à nouveau la D2 pour te mener au petit port de La Maréchale où tu trouves la direction pour Ordonnac.
    Ou bien, poursuis sur la D2 pour arriver à Saint-Christoly Médoc et Jau-Dignac et Loirac.
  • Puis, sur la D1E4, il y a le petit port de Talais et quelques cabanes ostréicoles où l’on peut dîner simplement le soir et admirer le coucher du soleil. C’est Stéphanie du château de la Croix qui m’a suggéré cette sortie et ce fût un plaisir que de se retrouver en pleine nature au bord de l’eau pour dîner ! Un vrai moment simple et convivial avec des locaux.

 

Découverte de Jau-Dignac et Loirac (à 20 km d’Ordonnac) et le joli phare de Richard : pour 2€ on peut monter en haut du phare, admirer le panorama et découvrir une mine d’informations sur l’environnement local.

Tu peux aussi faire une promenade le long des carrelets. Si tu ne connais pas le coin, je te le recommande vivement, c’est vraiment magnifique !

Regarde la photo, c’est un carrelet de là-bas :

Autres activités proposées par château de la Croix

Château de la Croix vient d’aménager une nouvelle salle de dégustation pour ses visiteurs. Une baie vitrée nous laisse apercevoir les vignes et l’ancien pressoir du château reprend vie en tant que comptoir. Un petit tonneau dans le coin contient des échantillons des sols des parcelles de la propriété.

Ici, le château proposera, en plus des visites classiques, différentes activités comme des soirées dégustations. C’est d’ailleurs intéressant de déguster plusieurs millésimes d’un même vin pour comprendre leurs caractéristiques. Par exemple, une année chaude peut conférer au vin des arômes de fruits mûrs (ou même confiturés) alors qu’une année plus fraîche peut évoquer des notes de fruits croquants.

On appelle cela une dégustation verticale. Une dégustation horizontale est la découverte de plusieurs vins d’une même année.

D’ailleurs Stéphanie peut aussi se rendre chez les particuliers pour animer des dégustations et présenter ses vins.

La propriété convie aussi les amateurs à des « journées vendanges » où l’on peut participer à la récolte du raisin et déjeuner avec les vendangeurs.

Pour plus d’informations, je t’invite à contacter Stéphanie (détails dans les informations pratiques).

 

Balade à pied : la boucle d’Ordonnac

Il existe une belle randonnée balisée de 15 km à faire depuis Ordonnac. Le départ se fait à environ 1 km du château de la Croix.

Elle permet de découvrir et d’apprécier de nombreux éléments du patrimoine historique de la région.

Par exemple un ancien moulin, l’Abbaye Saint-Pierre de L’Isle, une éolienne Bollée, une église gothique, le Château de Potensac, des fossiles d’huîtres…

J’ai mis 4h15 pour la parcourir. Cela peut paraître un peu long pour certains mais elle vaut vraiment le coup car elle traverse des paysages variés et révèle l’histoire du patrimoine local.

Voici quelques commentaires à propos de la balade :

Très vite, on se sent loin de tout. Le chenal autour de l’abbaye attire de nombreux oiseaux comme des hérons cendrés.

Il y a aussi beaucoup de pâturages pour l’élevage de vaches, de chevaux… J’ai même pu apercevoir un jeune cerf !

À Potensac, tu peux faire une pause bien méritée. La fontaine te réapprovisionnera en eau fraîche.

Juste derrière celle-ci, non loin de l’église au clocher inachevé, il y a un rocher de fossiles d’huîtres. Cela n’est pas indiqué sur le descriptif de la randonnée mais va le voir il est juste à côté de la fontaine.

Puis, il faudra grimper le coteau pour atteindre la croix de la Mission. Tu peux te reposer et admirer les lieux.

Pendant un moment, tu seras entre vignes et bois, comme c’est paisible !

Le lavoir de Saint-Yzans est très plaisant. Il marquera ta dernière pause avant de retrouver le point de départ.

 

Voici le parcours et le descriptif de la balade

 

Les photos

Crédit photo David Da Silva

Informations pratiques

Visiter le château de la Croix
Du lundi au vendredi et le samedi sur rendez-vous

05 56 09 04 14

06 22 24 92 50

cdlc@chateau-de-la-croix.com
www.chateau-de-la-croix.com

6, chemin de la Croix à Plautignan 33 340 Ordonnac

 

Pour te rendre à Ordonnac :

Pour environ 1h30 de trajet, je te conseille d’emprunter la N215 en direction de Lesparre avant de tourner à droite pour Ordonnac. Ou, comme je le disais plus haut, prendre les routes qui longent l’estuaire : elles sont bien plus bucoliques !

 

Alors qu’as-tu pensé de cette sortie ? Connais-tu le coin ? As-tu un petit port où tu aimes te rendre de temps en temps ?

Partage tes expériences et tes impressions en bas de page, ça me fera bien plaisir !

Le monument aux Girondins

Le monument aux Girondins

Que nous dévoile le monument aux Girondins, œuvre emblématique du patrimoine bordelais ? Voici ici quelques clefs pour mieux le comprendre.

lire plus
0 0 votes
Évaluation de l'article
Fleur explore Bordeaux
3
0

Inscris-toi à la newsletter du blog pour ne manquer aucun article !

En cadeau, 15 idées de balades pour te ressourcer en pratiquant le slow tourisme

En t'abonnant à cette newsletter, tu acceptes la Politique de Confidentialité.

Merci et bienvenue sur le blog !

Pin It on Pinterest

Share This