Slow tourisme : balade à pied

autour du domaine de Graveyron

 

Le domaine de Graveyron est un espace naturel sensible protégé, composé d’anciens parcs à poissons. Il se situe sur le Sentier du littoral à Audenge dans le bassin d’Arcachon.

 

Se rendre à Audenge

Il y a un parking au port d’Audenge mais si tu veux éviter la voiture pour t’y rendre, je t’invite à regarder mon article « la balade aux oiseaux » dans lequel je liste divers transports, plus doux, pour accéder au bassin d’Arcachon depuis Bordeaux.

 

Le port d’Audenge, un port ostréicole et de plaisance

Arrivé au port, tu découvriras sur ta gauche un grand bassin d’eau de mer dédié à la baignade. C’est la plus grande piscine d’eau de mer d’Europe en milieu naturel.

À l’origine il était utilisé comme chasse vase : à marée haute, l’eau s’accumulait dans le bassin et lorsque la marée baissait on évacuait alors l’eau du bassin afin de nettoyer le port de sa vase. Ainsi, les bateaux rentraient sans difficulté.

Aujourd’hui c’est un lieu de baignade. Le bassin, surveillé en juillet et août, est en pente douce pour que petits et grands puissent en profiter pleinement.

Tout autour, il y a des bars et des restaurants pour te désaltérer et manger un morceau.

 

Les oiseaux du bassin font partie de la vie du port : il y a des canards, des cygnes, des aigrettes, des milans noirs… tu en verras d’autres encore pendant la balade.

 

Découvre les bateaux caractéristiques du bassin : les pinasses et pinassottes. La pinassotte est un voilier, elle est plus légère et n’a pas de moteur.

Marche jusqu’à la jetée. Au bout, il y a la statue de Saint-Yves : à Audenge, c’est le protecteur des marins.

Tu verras aussi les cabanes colorées des ostréiculteurs. Certaines abritent des nids d’hirondelles… Les vois-tu tournoyer autour des cabanes ? Ne sont-elles pas jolies avec leur queue fourchue et leur tâche rouge sous le bec ?

 

En parlant d’ostréiculteurs, sais-tu comment on élève des huîtres ? Très brièvement, voici les principales étapes.

 

L’ostréiculture

Le captage

Grâce à sa salinité et ses rayonnements solaires, le bassin d’Arcachon réunit les conditions idéales pour un captage naturel.

Les ostréiculteurs déposent des collecteurs, c’est-à-dire des tuiles chaulées (trempées dans de l’eau de mer, du sable et un mélange de chaux) dans l’eau pendant plus de 6 mois pour capturer les naissains, c’est-à-dire les jeunes huîtres. Ils se développeront sur la tuile.

 

Le détroquage

L’ostréiculteur gratte ensuite la chaux de la tuile pour récupérer les jeunes huîtres sans les tuer. Cette opération se fait soit manuellement à l’aide d’un couteau, soit avec une machine. Les huîtres sont ensuite calibrées et mises dans des poches de grillage : les ambulances.

 

La culture en poche

Les poches sont déposées dans des parcs d’élevage en mer pour que l’huître poursuive sa croissance. Pendant 3 ans, ces poches seront vidées pour favoriser son développement et éviter qu’elle ne se colle au maillage. Les huîtres sont remises dans les poches nettoyées et retournées.

 

L’affinage

L’huître adulte est placée dans un bassin d’affinage clair (peu profond et avec moins de sel) pour terminer l’élevage et leur apporter leur goût iodé si typique.

 

 

As-tu déjà visité des cabanes d’ostréiculteurs sur le bassin ? Rencontre ici Philippe Bos, ostréiculteur à Andernos

 

Slow tourisme : la balade du domaine de Graveyron

Cette balade balisée de 5 km longe le Sentier du littoral, les anciens réservoirs à poissons, les prairies, puis, s’enfonce dans la forêt. Le parcours permet de découvrir le patrimoine historique et naturel local.

Il est facile, sans dénivelé et fait de jolis sentiers. Il ravira tous les adeptes de vélos et de marche.

 

La première partie du chemin t’emmène jusqu’à une plage de sable où tu peux lézarder. Poursuis ton chemin pour longer le littoral. Aperçois-tu et entends-tu les oiseaux ? Il y a des hérons cendrés, des mouettes dans leurs nids, des cormorans, des tadornes de Belon

En route, on observe aussi des plantes typiques de bord de mer (car poussant sur des sols salés) comme la salicorne, l’obione, la spartine ou la bette maritime.

 

Si tu te balades au printemps, tu sentiras sûrement le chèvrefeuille qui embaume le chemin. Quelle odeur enivrante !

 

Continue ton chemin, traverse les écluses. Les papillons te suivent pendant la balade. Arrivé à la jonction avec le domaine de Certes, tu peux bifurquer à gauche pour découvrir ce domaine et son château. Le circuit fait environ 14 kms. Je t’en dirai plus lorsque j’aurais fait cette balade.

 

Sinon, poursuis la balade entre forêt et prairies. Explore les lieux pour en découvrir ses secrets.

Tu passeras la ferme du domaine où vit un agriculteur avec ses vaches et moutons. Il y a aussi des chevaux et des ânes.

Le sentier se poursuit sous les arbres pour te ramener à la route et enfin au parking du port.

 

Pour te rafraichir après cette balade, pourquoi ne pas piquer une tête dans le bassin d’eau de mer ? Ou déguster une glace en compagnie de Saint-Yves au port ? Tu peux contempler le magnifique bassin d’Arcachon.

 

Si tu en possèdes, apporte des jumelles pour observer les oiseaux et l’environnement à loisir.

 

Les photos de la balade

 

Des collecteurs de naissains et des ambulances (poches)
Un milan noir
Un héron cendré prenant son envol avec une anguille dans le bec
La plante obione
La spartine, la salicorne et la bette maritime
Crédit photo David Da Silva

Est-ce que la balade t’a plu ? La connaissais-tu ? Écris-moi un commentaire en bas de page.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
Fleur explore Bordeaux
0

Inscris-toi à la newsletter du blog pour ne manquer aucun article !

En cadeau, 15 idées de balades pour te ressourcer en pratiquant le slow tourisme

En t'abonnant à cette newsletter, tu acceptes la Politique de Confidentialité.

Merci et bienvenue sur le blog !

Pin It on Pinterest

Share This